Wizz Like

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'activité du comptable, ses diverses missions

Travailler dans la comptabilité ou la gestion d’une entreprise ne se résume pas à la seule activité de comptable. La filière comptable est très dynamique et propose un panel de professions aux missions variées. En effet, l’aisance avec les chiffres n’est plus le seul critère pour le comptable, il est souvent décisionnaire dans la vie de l’entreprise et doit posséder de grandes capacités en communication, en négociation et en conseil. 
L’informatique a notamment joué un rôle très important dans l’émancipation de la comptabilité en libérant le professionnel de ses papiers-crayons et en automatisant certains procédés. De la sorte, la profession a pu grandir et s’inscrire comme agent déterminant et indispensable à la stratégie de l’entreprise. 

 Finance, comptabilité, gestion ?

Lorsqu'on décide de se diriger dans la compta, il faut faire la part des choses entre la finance, la comptabilité et la gestion. Ces trois segments indispensables à l’entreprise ont certes un tronc commun mais, dans le bas de l’échelle, ne débouchent pas forcément sur les mêmes métiers. Evidemment, tous les professionnels de la comptabilité n’ont pas les mêmes fonctions et les mêmes responsabilités. Ces dernières varient principalement en fonction de leur direction de carrière et leur employeur.
Ainsi, on identifie deux types d’employeur : l’entreprise et le cabinet ou société de conseil. 

comptable.jpg

Les différents postes comptables

D'un côté, pour l’entreprise, on reconnait le directeur financier pour les grandes structures, l’assistant de gestion pour les PME-PMI, le comptable ou encore l’auditeur financier.

De l’autre côté, l’expert comptable (comme Finexcom, expert-comptable sur Montpellier) exerce à titre libéral dans un cabinet qui peut également requérir un commissaire aux comptes et plusieurs acteurs de l’entreprise comme l’auditeur ou le consultant. 

Le directeur financier est généralement le bras droit du chef d’entreprise. Il exerce au sein d’une structure de taille intermédiaire à importante dans des secteurs d’activité principalement centrés autour du bâtiment, les transports, la grande distribution, l’industrie et les banques et assurances.

Le directeur financier supervise l’ensemble des missions de comptabilité, gestion, trésorerie et fiscalité de l’entreprise. Il régit également toute la stratégie financière et budgétaire, l’investissement dans le but de gain de compétitivité. Ce statut alloue principalement une mission d'encadrement des services comptables, trésoriers, et l’organisation d’audits. Éventuellement, d’autres fonctions peuvent s’ajouter comme le recouvrement, le contrôle de crédit etc. 

L’assistant de gestion assiste la direction de PME-PMI dans la gestion administrative, comptable et commerciale de cette dernière. Très polyvalent, il sait s’adapter à l’entreprise et à son fonctionnement interne. Le caractère très varié de ce métier ne permet de traiter qu’en substance chaque activité, ses traitements en comptabilité restent donc très basiques (calcul des coûts, facturation, paie…). 

L’auditeur financier, quant à lui, est déterminant pour l’entreprise car il est chargé de contrôler la fiabilité des comptes et leur respect des normes. De formation comptable, il établit des rapports de recommandations pour renforcer et corriger la gestion financière de l’entreprise. 

L’expert comptable est, comme son nom l’indique, spécialisé dans les missions comptables. Cependant, le métier tend à évoluer vers des conseils en organisation du système d’information comptable, de contrôle de gestion et de fiscalité. Bien qu’il exerce majoritairement sous le régime libéral, il peut être embauché par une grande entreprise et évoluer en tant que conseiller juridique ou commissaire au compte…
Jérôme

Auteur: Jérôme

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

remontee-taux.jpeg

Remontée des taux, faut-il se précipiter ?

Tous les grands medias viennent d’en parler (Tf1, M6, BFM TV…), les taux remontent, le records historiques de 2016 ne tomberont plus, les ménages vont devoir réaliser maintenant leur projet immobilier s’ils souhaitent bénéficier des meilleures conditions de crédits. Cela dit, faut-il se précipiter ? Quelles sont les bonnes pratiques ? On vous dit tout.

Lire la suite

rachat-credit-rejet.jpg

Immobilier, l’apport n’est plus une obligation

Les critères des banques ne sont plus aussi restrictifs, l’annonce la remontée des taux pour 2017 pousse les établissements financiers à revoir leurs conditions de prêt, voir se passer de certains éléments fondamentaux comme l’apport.

Lire la suite